Corps de logis (petite salle)

Autrefois, cette pièce formait probablement une unité architecturale avec des pièces aujourd’hui séparées comme la « chapelle » et « la chambre bourgeoise ». Les murs du corps de logis sont les plus solides du château-fort et atteignent une épaisseur de 3 mètres dans les niches d’angle. De telles épaisseurs offraient une protection et assuraient un bon climat intérieur. Les poutres principales sont impressionnantes ainsi que la colonne en bois, imposante et portante. Les tableaux du Comte Jakob Hannibal von Hohenems et Ulrich von Schellenberg, au-dessus de la cheminée, rappellent l’époque des prévôts qui vivaient dans le château fort et exerçaient leur office.


A partir de 1567, le Comte de Hohenems a reçu la régence de Feldkirch de la part du seigneur d’Innsbruck, en échange d’un prêt. A partir de 1570 il vécut avec sa famille dans le château fort et y fit des transformations. Un objet particulier de cette pièce est le secrétaire de l’année 1721 décoré d’un chevalier réalisé en paillettes d’ivoire et en gravures noircies. Les coffres solides qui se trouvent au sol contenaient les archives de fondations, confréries, chapelles et églises de Feldkirch. Ils servaient à la conservation sécurisée de documents et manuscrits.